Assurance emprunteur : qu’est-ce que l’assurance de prêt ?

Quand vous demandez un crédit auprès de votre banque, on vous a assurément demander de souscrire une assurance de prêt. Quelles sont les garanties de ce contrat d’assurance ?

Une couverture en cas d’incapacité de remboursements

Comme on le sait personne ne peut prévoir les aléas de la vie, il se pourrait que vous soyez dans l’incapacité de payer les remboursements mensuels de votre prêt. La banque sera alors contrainte de lancer les procédures y afférents, c’est là que l’assurance de prêt intervient. On le connait aussi sous le nom d’assurance de crédit ou d’assurance emprunteur. Elle va se substituer à l’assuré pour le remboursement des mensualités auprès de la banque. En plus de protéger l’assuré, c’est aussi une garantie pour la banque que quoiqu’il pourrait arriver à son client, les mensualités seront toujours remboursées. Il faut savoir qu’on peut souscrire à cette assurance quel que soit le prêt qu’on a fait, comme un crédit à la consommation, un prêt pour professionnel et un prêt immobilier. Il est à noter que l’assurance de prêt bancaire n’est pas toujours obligatoire. Si la banque l’exige, l’emprunteur peut refuser le contrat d’assurance de prêt qu’on lui propose et trouver lui-même son assureur.

Les divers types d’assurance de prêt bancaire

Les garanties d’une assurance de prêt peuvent varier selon le type de prêt. Dans le cadre d’un prêt immobilier par exemple, la banque exige la souscription à une assurance décès invalidité. Les remboursements de cette dernière se déclenchent si l’emprunteur décède ou s’il devient invalide temporairement ou de manière permanente. Comme quoi, l’assurance de prêt protège également les proches de l’emprunteur. Il y a aussi l’assurance perte d’emploi qui comme son nom l’indique se substitue à l’emprunter dans le cas où celui-ci perd son emploi. Il faut savoir que la souscription à un contrat d’assurance perte d’emploi est conditionnée. Pour commencer, il faut que l’assuré ait un contrat à durée indéterminée. Les remboursements ne se déclenchent pas si l’emprunteur a démissionné ou s’il a commis une faute grave. L’assurance perte d’emploi présente un délai de carence et ne couvre pas intégralement le prêt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *